L’équipe nationale féminine de football du Mali a regagné Bamako le mardi 12avril vers 19h35 en provenance de Malabo dans la plus grande discrétion. Comme lors de leur envol pour la Guinée Equatoriale dans le cadre du match retour du dernier tour des éliminatoires de la Can Cameroun 2016, les Aigles Dames sont revenues au bercail dans l’indifférence totale et dans des conditions de voyages décrites comme ‘’catastrophiques’’. Partis en rangs dispersés (une première vague de 16 joueuses ensuite 4 autres et l’ensemble du staff), le coach Oumar Guindo alias Koplan et ses Aigles qui ont transité à Lomé (Togo), au retour, disent s’être confrontés à un problème d’hôtel en terre togolaise. Toute chose qui a eu des répercussions sur l’heure d’arrivée à Bamako initialement prévue pour 18h10. Malgré tout, les joueuses disent n’être tristes que d’avoir manqué de peu d’offrir au Mali la qualification à la phase finale de la CAN après la courte défaite à Malabo (2-1, 1-1 à l’aller joué à Bamako). « On est tristes de l’élimination. On voulait coûte que coûte se qualifier. Malheureusement ça s’est mal terminé. On est déçus pour cela, mais satisfaites du contenu des deux matches qu’on a livrés. On est sûres que le meilleur est à venir si nous maintenons cette cadence », a réagi la Franco-malienne, Aminata Doucouré.

FOOTMALI