Pour les matches des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football Gabon 2017, le sélectionneur Alain Giresse a offert peu de chance aux locaux. Sur les 23 sélectionnés, seuls deux pensionnaires de Ligue 1 du Mali ont réussi à compter parmi les pros. Si la présence du portier stadiste, Djigui Diarra, n’est point une surprise, au vu de la forme actuelle du joueur, parmi les heureux gagnants, en revanche c’est celle du capitaine des Onze Créateurs de Niaréla qui surprend le plus. Ce qui est loin d’être le cas pour le joueur même en question qui enregistre sa première convocation chez les ‘’A’’. « Bien sûr que je m’attendais à cette première convocation dans l’équipe première. Avec les Onze Créateurs j’ai réalisé un très bon championnat, disputé la finale de la Coupe nationale et de celle de la Super Coupe sans oublié la médaille d’argent du CHAN 2016 remportée au Rwanda. J’ai toujours bossé avec l’idée qu’un jour je serai appelé en sélection A. Si cette convocation est arrivée maintenant je ne peux que l’attribuer au travail abattu durant la saison », a expliqué Hamed Maruis.
Sacré champion d’Afrique du Championnat d’Afrique des Nations, CHAN Rwanda 2016, le finaliste malheureux de la Coupe du Mali, Hamed Maruis Assoko, se voit récompenser, sans conteste, une saison remarquable au cours de laquelle il a participé à la première qualification du club de Niaréla à la Ligue africaine des Champions après avoir terminé 2e du championnat derrière le Stade malien de Bamako sans la moindre défaite. Le public sportif malien a également regretté l’absence de Maruis lors de la finale du CHAN perdue par les Aigles locaux face au Congo (3-0). Ce jour là, le vainqueur de la Coupe du Mali 2012 a assisté impuissamment à la défaite des siens sur le banc de touche en raison d’une blessure qui l’a également empêché de disputer le match aller du tour préliminaire de la Ligue des Champions entre les Onze Créateurs de Niaréla et Ahly de Tripoli (victoire à Bamako des Libyens 1-2, 0-0 au retour).
Pour sa première, Maruis compte bien saisir l’opportunité, honorer les locaux et marquer les esprits. « Si le coach me donne la chance de jouer je ferai tout mon possible pour mériter sa confiance. En faisant cela je sais que je vais également honorer les joueurs locaux et démonter qu’ils ne sont pas aussi mauvais que d’autres le pensent. Je sais que j’ai une carte à jouer, je vais la jouer à fond», promet-il.
Bonne chance Maruis, pour ta première !

SOURCES FOOTMALI